post

L’implant capillaire étape par étape

La chute des cheveux est un problème qui touche aussi bien les hommes que les femmes. Dans cette note, nous vous indiquons quelles sont les alternatives esthétiques qui vous aident à récupérer les cheveux perdus.

Lorsque nous parlons d’alopécie, nous faisons référence à la perte excessive de cheveux qui n’est pas récupérée. Bien que ce problème touche à la fois les hommes et les femmes, il tend à se manifester plus fréquemment dans la population masculine. Elle affecte l’image et aussi l’identité. C’est pourquoi de nombreuses personnes vont voir leur médecin pour trouver une solution.

Bien qu’il existe de nombreux produits sur le marché qui aident à stopper la chute des cheveux, aucun n’est capable de faire repousser les cheveux. C’est pourquoi d’autres techniques médico-cosmétiques sont utilisées, telles que les greffes de cheveux. Cette intervention utilise les propres cheveux du patient pour peupler la zone chauve. L’objectif est de générer un nouveau follicule pileux qui permet au cheveu de repousser.

Deux techniques sont fréquemment utilisées dans la transplantation de cheveux. La plus courante est la méthode FUE, un traitement simple qui ne laisse pas non plus de cicatrice visible. L’autre est la technique du FUSS qui n’est recommandée que dans les cas où le FUE ne peut pas être effectué. Elle consiste à extraire des bandes de cuir chevelu de la zone donneuse pour les implanter dans la zone non peuplée. Elle donne également de bons résultats mais la récupération est plus lente et affecte la densité des cheveux obtenus à partir de la zone donneuse.

L’avantage de la technique FUE est qu’il s’agit d’une procédure peu invasive, utilisant une anesthésie locale, qui ne fait pas mal et ne laisse pas de traces visibles. En outre, il n’y a pas de perte de sensibilité dans la zone traitée et, surtout, les cheveux repoussent avec une force et un volume croissant.

Avant l’opération

La chirurgie capillaire est une opération délicate et elle prend du temps. Il est important que le patient soit en bonne santé et c’est pourquoi des analyses sanguines sont généralement demandées avant l’opération.

Avant l’opération, le patient doit se laver les cheveux avec un shampoing spécial qui permet de désinfecter le cuir chevelu. Il est également nécessaire de jeûner pendant au moins six heures avant l’opération et de ne pas prendre de médicaments anticoagulants tels que l’ibuprofène ou l’aspirine.

 

Chirurgie capillaire

La première chose que vous faites est de raser la zone à traiter. Si la patiente est une femme, elle peut choisir de ne raser qu’une partie de son cuir chevelu. Ensuite, avec un petit scalpel, les follicules de meilleure qualité sont sélectionnés et extraits.

L’étape suivante consiste à implanter les cheveux. Pour cela, des micro-incisions ou de petites coupures sont pratiquées dans la zone non peuplée du cuir chevelu et le follicule sain est implanté. Avec la technique FUE, on place les follicules les uns après les autres pour obtenir de meilleurs résultats. C’est pourquoi l’opération dure généralement au moins deux heures.

La période post-opératoire

Une fois que le follicule a été implanté dans la région, le processus de récupération commence. En principe, il est recommandé de ne pas toucher ou laver le cuir chevelu pendant quelques jours. Bien qu’il n’y ait pas de cicatrices, de petites croûtes peuvent apparaître qui disparaîtront dans une dizaine de jours.

Les trois premiers jours après l’opération, il est recommandé d’hydrater la zone avec du sérum physiologique. Il est nécessaire de laver la zone donneuse et la zone receveuse avec un shampoing neutre pendant la première semaine. Il est également important de protéger la tête du soleil, d’éviter l’exposition directe pendant au moins 15 jours après l’opération et de porter une casquette ou un chapeau.

Idéalement, après l’opération, le patient devrait se reposer modérément pendant au moins 24 heures afin que l’anesthésie puisse se dissiper. Ensuite, le patient peut reprendre sa vie normale, mais il devra attendre deux semaines avant de pouvoir pratiquer une activité physique.

Il est également conseillé d’éviter l’utilisation de produits chimiques agressifs sur les cheveux, tels que le gel, le spray ou la mousse. Au fur et à mesure que la zone guérit, le patient peut ressentir des démangeaisons. Il faut éviter de se gratter pour une récupération efficace et des résultats.

Pour éviter toute gêne, le médecin appliquera une anesthésie locale dans la région où il travaille. En raison de l’intervention, le front ou la région des yeux peuvent également être enflés, mais le gonflement disparaît après quelques jours.

Les résultats de la chirurgie capillaire

Au bout de quelques semaines, les cheveux implantés tombent. Cependant, le follicule pileux reste sain et permet au cheveu de repousser. Au début, elle sera fine et faible, mais elle gagnera en force et en densité avec le temps.

Trois mois après l’implantation, la croissance des cheveux dans la zone traitée sera de 25%, atteignant 50% au sixième mois et 75% au neuvième mois. En un an, les cheveux récupèrent 100 % de leur croissance et les résultats définitifs seront visibles.

post

Chirurgie esthétique : remodeler, raffermir, et affiner la silhouette

La beauté du corps concorde avec les états de l’âme de la personne. L’exercice physique et la musique sont des éléments indispensables à la vie heureuse. La beauté en découle aussi souvent.

Pour qu’un corps soit beau, c’est l’harmonie de ses volumes et la ligne de ses contours qui sont importants

L’homme au fil de ces années a heureusement compris l’importance d’une activité sportive minimale, permettant d’avoir une silhouette bien faite. Mais le sport et les régimes ne permettent pas d’éliminer la graisse « profonde » et encore moins de retendre la peau.

Les difficultés à supprimer ces bourrelets ou à éliminer la graisse accumulée au ventre poussent de plus en plus de personnes à avoir recours à la chirurgie esthétique pour retendre la peau.

Les interventions esthétique de la silhouette

Intervention esthétique de la silhouette

Intervention esthétique de la silhouette

La seule solution efficace et durable pour ne pas avoir une image de soi qui soit dégradée c’est une chirurgie esthétique et plastique du corps ; Elle regroupe  2 types d’interventions permettant d’affiner la silhouette pour retrouver un corps harmonieux et plus mince en supprimant:

les excès de graisse : se fait avec une liposuccion soit du ventre, des cuisses, des hanches, des fesses ou autres parties du corps. Cette intervention chirurgicale consiste à véritablement sculpter le corps, afin d’affiner les contours de votre silhouette et ainsi gommer les zones disgracieuses. Donc La liposuccion ou lipoaspiration est efficace pour une peau plus retendue et plus tonifiée.

les excès de la peau qui tombent : se fait avec un body lift ou plastie du ventre. Ce dernier consiste à réaliser une plastie abdominale pour enlever l’excès cutanéo-graisseux et remonter les fesses. Le lifting crural ou brachial permet d’enlever l’excédent cutané et de corriger le relâchement de la peau. Enfin, l’abdominoplastie éradique la peau disgracieuse et renforce les muscles abdominaux

Le travail du chirurgien consiste à véritablement sculpter le corps, afin d’affiner les contours de la silhouette et de gommer les zones disgracieuses. Les graisses superflues sont alors extraites de façon définitive. Après cette intervention, votre corps retrouve un aspect harmonieux.

Complications post-opératoires

Les complications ne doivent pas être ignorées, même si elles ne sont que peu fréquentes.

Il y a des complications liées à l’anesthésie générale, et celles liées à l’intervention, comme l’hématome, l’infection, ou la phlébite.

Les cicatrices se localisent aux endroits où la graisse a été prélevée puis injectée.

Les patients ayant subi une chirurgie esthétique, sont généralement arrêtés professionnellement durant 1 semaine. La reprise normale des activités sportives pourra être envisagée 3 à 4 semaines.